L’avenir est dans le champ

0
0
il y a 1 an
Récolte du houblon en famille à la cabane. Crédit photo : Jean-Étienne Poirier

Vivre dans la MRC de La Jacques-Cartier, c’est envisager d’avoir autour de soi un peu de nature. Bien sûr, il y a un écart entre le fait de s’établir dans l’un des quartiers les plus urbanisés de notre région où aller poser son bagage au fond d’une terre dans les secteurs franchement plus forestiers. Mais partout la grande nature est bien visible et forme toujours une partie du paysage. 

En avril, le sol printanier, composé d’eau, d’un peu de verdure qui pointe et de vase, ne donne pas toujours l’envie d’une marche bien loin. On peut alors rester autour, trouver un coin de soleil avec une chaise ou une roche sèche pour plonger dans une lecture. Pourquoi pas en choisir une qui nous donnera des envies pour l’été? 

L’avenir est dans le champ 

Après son succès mondial intitulé Le jardinier maraîcher, Jean-Martin Fortier nous revient avec un livre-manifeste grand public qui invite autant à réfléchir notre alimentation qu’il nous donne le goût de débuter ou de reprendre le jardinage. À travers la présentation de 12 cultures pour lesquels l’auteur nous donne ses trucs afin d’obtenir de bons résultats, il commente aussi des thèmes en lien avec l’alimentation : la santé, la conservation, le gaspillage et autres. Rédigé avec la complicité de la journaliste Marie-Claude Lortie, ce livre édité par La Presse donne le goût de réfléchir avec ses mains dans la terre! Des références complètes accompagnent toutes les parties du livre. 

L’avenir est dans le champ de Jean-Martin Fortier et Marie-Claude Lortie, Éditions La Presse, 2019

Un autre aspect stimulant de l’ouvrage c’est qu’il nous est proposé de produire des aliments bien d’ici (radis, fraise, maïs, tomate, bleuet, etc), des aliments qui font une partie de notre identité. Pour tous les Québécois.es d’ailleurs, les légumes et fruits de saison nous parlent de notre rapport à la nature. Tout le monde sait qu’il y a plus que des framboises dans une confiture maison, il y a aussi de doux souvenirs d’été. 

Chaque mois je vous proposerai dans cette chronique des activités concrètes mais aussi des visions, des portraits de gens et d’événements propres à chaque période de l’année afin de raviver le goût du territoire : le goût de le marcher, de le sentir, de le déguster! À partir de mon expérience familiale de plus de 10 ans où avec ma blonde et nos trois enfants nous avons établi notre milieu de vie agroforestier à Tewkesbury, je vous proposerai des sentiers pour explorer ou redécouvrir des bouts et des saveurs du territoire de la MRC de La Jacques-Cartier. La taille du coin de nature autour de votre résidence importe peu, car il n’y a pas de trop petits jardins ou de trop petites aventures. Tout contact avec la nature – les gens de science nous en parlent souvent – est en mesure de nous rappeler notre humanité, de nous revitaliser et de stimuler notre santé et notre bien-être.